HOME
COURSES
ASSISTED TOURING
DESTINATIONS
CALENDAR & BOOKINGS
CONTACT US
ABOUT US
BLOG

YOGA & SWADYAYA

RESUMé DE LA PSYCHOLOGIE INTéGRAL DES CHAKRAS (SWADYAYA)

7 Chakras.jpg

NOTICE IMPORTANTE : La « Manthan Yoga Foundation » et l’éditeur de ce document insistent et mettent en garde que la « psychologie intégrale des chakras » ne soit JAMAIS APPLIQUEE à d’autres personnes sans au moins avoir suivi le cours « Integral Chakra Psychology Level 1,2,3 et 4 » tout en ayant accompli les exigences et devoirs nécessaires. En outre, comme EXIGENCE MINIMALE d’être en possession d’un diplôme de professeur de Yoga TTC 500 ou Ayush Level 3 est absolument indispensable.

 

  1. Introduction :

 

Ceci est un résumé complet de la « psychologie intégrale des chakras » développé par la Manthan Foundation à Mumbai, en Inde basée sur la philosophie de Swadyaya. L'éditeur a essayé de condenser tout ce qu'il considère comme absolument nécessaire afin d’exposer le sujet au mieux aux personnes profanes.

Largement inconnue en Occident et même en Inde, la psychologie intégrale des chakras a autant de potentiel que chaque individu en a lui-même. L'idée est de permettre à chaque personne de se donner les moyens d'exploiter au mieux tous ses propres potentiels en un minimum de temps, tout en excluant au maximum les risques.

 

La philosophie de Swadyaya, avec une version plus développée et moderne, appelé psychologie intégrale des chakras nous permet de reconnaitre les évènements dont on n’est pas ou pas entièrement conscient de notre passé et en particulier de l’enfance. Des expériences qui ont un impact néfaste, destructif sur notre vie, nos relations et qui nous limitent dans nos capacités et potentiels.

Cette méthode nous montre comment nous pouvons nous défaire des anciens dynamiques contreproductifs et négatifs afin d’atteindre nos objectifs de manière efficace, rapide et avec peu d'effort. C’est une aide précieuse pour des personnes souvent qui butent toujours contre les mêmes obstacles ou qui sont épuisées par trop d’expériences négatifs ou des traumatismes.

 

En psychologie occidentale ou classique, c'est un psychothérapeute ou autre professionnel qui « guide» la personne, c’est-à-dire le patient tout au long de sa thérapie. Swadyaya fonctionne différemment : Il s’agit d’un processus intellectuel qui en quelque sorte fournit un outil qui permet à la personne à plus facilement se retrouver dans son univers psychique, et de trouver son chemin dans la vie. Il y a un nombre important d’avantages : On peut obtenir des résultats rapidement et par conséquence c’est une méthode peu couteuse. C’est une très bonne méthode pour identifier l’origine de traumatismes, puis elle met des outils à disposition qui permettent de tacler des situations connectées à ces traumatismes avec plus d’assurance.

 

 

 

Notre corps et les chakras

 

Comment est-ce que cela fonctionne ? Dans notre corps, il y a selon les manuscrits de yoga (et la littérature d’autres cultures) 114 centres énergétiques, les soi-disant chakras. Il y a cependant 7 chakras principaux qui en même temps sont les plus importants. Ils ont un rôle principal pour nos énergies psychologiques.

 

Les 7 chakras principaux sont (voir graphe en bas de page):

 

1. Muladhara: connecté à notre sécurité et à notre survie

2. Swadisthan: connecté à notre zone de confort et à nos sentiments

3. Manipur: connecté au pouvoir et influence sur d’autres

4. Anahat: connecté à l'amour et à l'affection

5. Visshudhi: connecté à la confiance en soi et à l'expression

6. Ajnya: connecté à l'intellect et à l'intelligence

7. Brahmasastra: connecté à une réalité ou une puissance supérieure

 

Quel impacte ces chakras ont-ils sur notre psyche?

 

Les chakras peuvent être équilibrés où être sous, respectivement sur-actifs. En principe si un chakra n’est pas actif, nous avons du mal à utiliser le potentiel psychologique de ce chakra car souvent il y un impact sur nos autres chakras. Suractivé le chakra domine de façon disproportionnel et dans ce cas d'autres chakras sont affectés d’une manière négative et excessive. Equilibré, tout est en ordre. Expliqué un par un, on comprendra mieux leur fonction.

 

Il suit une explication détaillée des chakras : Veuillez noter qu'il s'agit d'un sujet d’envergure et qu’il est difficile de donner une explication encore plus condensée.

 

Explication des chakras un par un et de leur rôle.

 

Dans ce cas les chakras sont expliqués très brièvement et comme déjà mentionné. Le tableau ci-dessous indique l'emplacement de chaque chakra dans le corps humain. Veuillez également noter que l'emplacement reflète l’emplacement des maladies somatiques.

 

I.Chakra Muladhara - Chakra racine (sécurité, survie, relations, carrière scolaire et professionnel) :

 

C’est l’énergie psychologique qui sert à notre survie ; le chakra réside entre les organes génitaux et l'anus. Si on veut à la base de notre corps, voilà pourquoi on l'appelle également le chakra de base.

Les personnes où la sécurité n'était pas ou n'est pas assuré dans leur vie ou qui souffrent de privation ont généralement un chakra Muladhara sous-actif : ces individus ont souvent été ou sont exposées à des abus, négligence, violence, pauvreté, etc.

Ces gens seront très inquiets et méfiants, une peur constante d’être abusé même s'il n'y a pas de menace. Ils gardent tout par peur de manquer, acceptent de faire n'importe quel travail ou de vivre dans n’importe quel environnement ; ils optent toujours pour la meilleure affaire, le moins cher ; ils n’arrivent pas à ressentir du plaisir. Ce chakra de base déséquilibré va automatiquement affecter les autres chakras de manière négative.

IMPORTANT : Dans le chakra Muladhara se trouve l’énergie appelé Kundalini qui a un impact énorme sur les autres chakras. Si le chakra Muladhara n'est pas activé, il y aura un manque d'énergie, de motivation et par conséquence ces personnes ont généralement des difficultés dans leurs emplois, relations, accompagnés souvent d’addiction, une situation financière précaire et d'autres problèmes qui aggravent leur situation dans la vie.

Les personnes dont la sécurité a été ou est garantie de manière excessive (trop de richesse ou d’attention de la part des parents) souffrent généralement d'un chakra Muladhara trop actif : argent et autres excès sans aucun sens des responsabilités, sentiment de privilège, arrogance, incapacité de valoriser des biens matériels et même relationnel.

Un Muladhara suractivé aura un impact sur leur chakra 3. Visshuddhi (expression) qui résulte en une confiance en soi excessive et un manque de responsabilité, d'empathie, etc... vivant spécialement dans l'illusion qu’il n’y aura pas de conséquence à leurs actes et que leur sécurité est garantie peu importe leur comportement.

CHAKRA IMPORTANT POUR LES PERSONNES QUI ONT SUBIS DES ABUS !

 

II.Swadhistana - Chakra sacré (bien-être, plaisir, sentiment, sexualité) :

 

Swadhistana est le chakra qui est lié à notre bien-être. Parce-que on cherche à bien se sentir, les autres chakras en sont plus ou moins directement influencés : Nous évitons de souffrir et nous voulons jouir du plaisir. Sous-actif, la personne ne peut pas se réjouir des belles choses de la vie et les priorités psychologiques ne contribuent pas vraiment au bien-être : par exemple, si un toxicomane utilise des drogues pour se sentir mieux, les effets destructifs de la drogue finissent par provoquer le contraire en détruisant le corps et l’ esprit de la personne. Suractivé, le chakra Swadhistana mène à l’indulgence. Si Swadhistana est équilibré, il y a un juste équilibre entre Dherma (devoir) et plaisir.

 

III.Manipur - Chakra du Plexus solaire (pouvoir, influence, dominance et soumission) :

 

Un chakra Manipur sous-actif mène à la soumission et généralement les personnes qui ont un Manipur faible ont également un chakra 5. Visshudhi (confiance en soi et expression) sous active : il n’est pas rare que ces gens ont été victimes d’abus plus tôt dans leur vie.

Un Manipur hyperactif mène à l'abus sur autrui et à la dépendance d’exercer du pouvoir : Ces personnes ont généralement beaucoup de pouvoir, parfois dès leur plus jeune âge. Mais il est bien possible que les personnes qui ont subi des abus ou de la négligence plus tôt dans leur vie aient un chakra Manipur activé de façon excessive. En surcompensant, en projetant leurs défauts et leurs sentiments négatifs sur les autres en abusant de leur pouvoir. Cela arrive souvent avec les parents envers leurs enfants.

 

IV.Anahat - Chakra du cœur (amour et affection) :

 

Les personnes qui sont affectées par un chakra Anahat sous-actif sont généralement exposés à l'abandon, au rejet, à la critique, à la violence, à des punitions sévères, etc... Beaucoup d’entre eux étaient orphelins, des gens avec beaucoup de frères et sœurs, des parents très occupés ou irresponsables, etc. En réponse au manque d'amour, mais aussi parce qu'ils partent de l’idée qu’ils ne vont pas facilement obtenir l'amour et l'affection, ils essaient de plaire aux autres. Ils se sentent responsable pour tout, mettent en suspens leur propre sentiments pour se concentrer sur les autres et pas du tout sur eux-mêmes. Cela devient un cercle vicieux où ils investissent tout sur les autres et n'obtiennent généralement rien en retour.

Un chakra Anahat hyperactif est dû à trop, à l'abondance d'amour ou la personne est surprotégée. La réaction est souvent une dépendance à l'amour, effrayée en permanence de ne pas l'obtenir ou de la perdre.

  

V.Visshuddhi - Chakra de la gorge (expression et confiance en soi) :

 

Lié à l’identité, le chakra Visshuddhi est directement en rapport avec la manière dont nous nous identifions. Cette identité est influencée par les autres, de manière positive ou négative, il en résulte l’opinion que nous avons de nous-mêmes. Si nous nous considérons aptes à affronter les défis de la vie ou pas. Un chakra Visshuddi sous-actif est généralement déclenché par des moyens financiers et matériels limités, un manque d'appréciation, d’être soumis à des punitions sévères et au contrôle continue. Le résultat est un manque d’estime de soi, une autocritique continue, incapable d'écouter sa propre intuition, et la réclusion ainsi qu’une prudence excessive*.

Mais aussi d’être surprotégé, choyé peut conduire à cette condition indésirable : l'estime de soi devient alors conditionnelle et la personne finit par croire qu’elle ou il est aimé seulement au moment qu’on l’accepte, encourage, soutient).

Un chakra Visshuddhi suractivé peut être déclenché par une abondance d'expériences, de succès, de pouvoir, de ressource, de louange.

* Cependant, la privation et une réaction de surcompensation tout en projetant tous les défauts sur les autres peuvent également provoquer à un Visshuddhi suractivé. Ces gens se rendent en quelque sorte trop confiant de manière artificielle.

Ils deviennent narcissistes, donc impétueux, arrogants, agressifs, inconsidérés, opiniâtres, dominants.

Dans les deux cas les expressions, verbales ou non verbales, sont en accord avec leur chakra Visshudhi.

 

VI.Ajnya - Chakra du troisième œil (Intellect et intelligence)

 

Il s'agit d'un chakra qui à priori est uniquement influencé par d'autres chakras ; veuillez lire SVP les 3 exemples où sont expliqués les interconnections des chakras pour une meilleure compréhension. C’est généralement un ou plusieurs chakras qui sont déséquilibrés exerçant leur influence sur le chakra Ajnya. Le problème est que l'intellect (Ajnya) devient en quelque sorte l'esclave de ces chakras déséquilibrés.

Cependant, dans certains cas, il peut arriver que le chakra d'Ajnya soit suractivé et que la personne ait des normes intellectuelles trop élevées par rapport à l’individu moyen. Ces personnes sont généralement frustrées parce que l’intellect de l’entourage ne correspond pas au leur capacité plus élevée ce qui engendre de mauvaises relations.

 

VII.Brahmasastra - Chakra de la Couronne (foi, pouvoir et autorité attribué à des tiers)

 

Dans la vie, temporairement ou sur de plus longues périodes nous devons attribuer le pouvoir à d’autres personnes ou à des autorités parce-que tout n’est pas à la portée de notre influence. Nous ne pouvons tout simplement pas tout faire par nous-mêmes. Cela peut être pour des sujets tangibles (autres personnes, organisations, etc.) ou intangibles (dieu, forces spirituelles, etc). Les gens qui donnent du pouvoir à quelqu'un d'autre avec ses potentiels limités ou à une nature spirituelle comme dieu avec des potentiels prétendu illimités ont besoin de la foi et la confiance inconditionnel. Les humains ont d’ailleurs souvent besoin d'une référence, ou d'un meneur auquel ils peuvent faire confiance et s’identifier, s’ancrer en quelque sorte.

Par conséquent, une personne avec un chakra Brahmasastra sous-actif a un manque de foi et si le chakra est suractivé la foi est aveugle, irrationnelle. Les deux sont mauvais car le manque de foi finit dans l'anxiété, la foi aveugle et irrationnelle manque de jugement objectif.

 

 

Veuillez noter que le texte se concentre avant tout sur des personnes comme Caroline qui sont affectées par le trouble du stress post-traumatique complexe.

 

Cordialement

Christophe Frommelt

 

Mumbai, 9 mars 2020

 

Annexe 1 :

 

La psychologie occidentale principalement initiée par Sigmund Freud a une histoire d'environ 120 ans. Avant la colonisation britannique de l’Inde, nous remontons à plus de 5000 ans de philosophie du yoga, ce qui inclut un grand savoir-faire, notamment en psychologie. On reconnait plus facilement cette proportion si on compare un étudiant qui apprends science pendant 120 jours (4 mois) avec un professionnel avec 5000 jours (près de 14 ans) d’expérience. Sans trop de surprise, le deuxième a plus de matière que l'étudiant. Malheureusement la science orientale n’a souvent pas été donnée la crédibilité et le soutien qu'elle mérite, en particulier dans la comparaison avec le savoir-faire de l'ouest.

 

Annexe 2 :

 

En psychologie occidentale ou classique, c'est un psychothérapeute ou autre professionnel qui « guide» la personne, c’est-à-dire le patient tout au long de sa thérapie. Swadyaya, s'il est bien utilisé, fournit comme une carte qui permet à la personne de trouver son chemin de vie. Pas besoin de mentionner qu'il est moins cher, plus pratique et facilement accessible aux masses d’apprendre à utiliser une carte plutôt que d'avoir recours à un guide personnel. Il s’ajoute qu’un guide n’est pas compétent dans toutes les régions, tout comme les psychothérapeutes ne peuvent pas être compétents dans chaque domaine. Comme le guide de touriste de Mumbai le plus expérimenté ne trouverait probablement pas son chemin à travers Tokyo, à moins qu'il ait étudié cette ville à fond ou qu'il utilise une carte géographique. Par contre si la personne censée à être guidée est capable de lire et d'interpréter une carte lui-même, à moins qu’il y ait besoin d’informations spécifiques, un guide deviendrait obsolète. Il en va de même pour quelqu'un qui connaît le sujet de la Psychologie Intégrale des Chakra. Et pour les personnes atteintes de trouble de stress post-traumatique et trouble de stress post-traumatique complexe cela est particulièrement vrai. Car l’une de leur plus grande difficulté est de faire confiance aux autres et cela inclut leurs thérapeutes. En plus, les patients sont soit gênés ou ne veulent tout simplement pas partager un ou plusieurs secrets avec qui que ce soit. Swadaya n’exige pas forcement que certains traumatismes sont exposés au thérapeute.

 

Annexe 3 :

 

Il est important de savoir que tous ces chakras sont interconnectés, de manière similaire à tout ce qui est dans notre vie, dans l’univers ainsi que notre société. Avec l'exemple d'un guide touristique comparé avec une carte géographique, cela peut facilement être expliqué : Pour acheter un article, disons un médicament vous avez besoin de savoir où et comment l'obtenir, pour pouvoir l’acheter : Comment se rendre à la pharmacie, quel chemin ou route, puis quel moyen de transport doit être utilisé. Un guide pourrait vous montrer le chemin, mais ce serait plutôt cher, peu pratique et en plus un guide ne sera pas disponible en permanence. C'est pour cette raison que nous utilisons des cartes géographiques ou de nos jours les applications de navigation pratique avec nos smartphones ou tablettes où vous y trouverez des autoroutes, des routes plus grandes et petites, des chemins, des lignes de chemin de fer, gares et des informations plus ou moins utiles. Il y a même des informations sur des choses qui ne sont pas seulement utiles, mais simplement là pour le plaisir telles que les sites touristiques, les musées, les cinémas, etc… ce qui nous rappelle le chakra 2. Swadisthan.

La psychologie intégrale des chakras fournit des informations sur le meilleur chemin possible, celui de la vie. Cela peut indiquer la route la plus rapide, confortable et plus appropriée pour atteindre les objectifs désirés. Une aide fondamentale pour des gens qui souffrent de traumatismes, les invitants à reconnaître les obstacles, dangers ou zones problématiques. Il y a moins de chance de se perdre dans toutes sortes de pensées et situations négatives, c’est également un avantage énorme quand on est perdu dans une situation traumatisante pour trouver une issue de manière efficace et rapide. Trop souvent dans nos vies on n’a pas de « carte » ou plan, aucun indice sur la manière de comment faire nos choix de vie avec sagesse, sans nous cogner la tête contre un ou plusieurs murs, parfois pour la vie toute entière.